Positionneur magnétique plusieurs tailles et Pince soudure

En soudure tout comme dans tout autre secteur de l’artisanat, le socle de toute réalisation est la maîtrise des travaux manuels. Certes, une chose est d’avoir de la dextérité en ce qui concerne les travaux manuels, mais une autre est d’être conséquemment équipé pour. En ce qui concerne l’équipement, deux outils sont devenus indissociables dans la pratique professionnelle de la soudure. Le positionneur magnétique et la pince étau. Ces deux objets appartiennent à une catégorie d’outils dont le but est de démocratiser la pratique de la soudure sans assistants. Mais pas uniquement, puisque l’utilisation de ces deux outils peut s’étendre à d’autres secteurs tels que la mécanique, le bricolage et même à un public novice.

Ainsi, au fil des années le positionneur conventionnel utilisé dans la mesure des angles droits notamment en soudure s’est avéré peu pratique. Il a progressivement laissé place à des positionneurs dotés d’aimants permettant d’accroître la fiabilité et la précision dans l’exécution. De même, l’apparition des pinces étaux a eu pour effet de combler les lacunes de certains modèles de pinces incapables de maintenir la pression sur un objet de façon continue. La suite de l’article vous en dit plus sur les particularités de ces deux outils.

Le positionneur magnétique

Pour mieux utiliser un outil, il est important de connaitre ses diverses caractéristiques et son mode de fonctionnement.

Description et fonctionnement

Le positionneur magnétique dispose de diverses autres dénominations dont les plus employées sont : équerre magnétique et aimant de soudure. Très peu connue, l’équerre magnétique standard est un petit objet dont la forme peut être assimilée à la tête d’une flèche et dont les dimensions sont généralement de 58 × 50 m. Elle est hautement magnétique afin de maintenir en position deux pièces sous un angle précis. Que la méthode de soudure soit à l’arc, à l’autogène ou au TIG, la mission est la même, combler le besoin d’assistance et octroyer une certaine liberté à l’utilisateur.

Ainsi, il suffit de relier deux pièces avec le positionneur magnétique pour qu’elles tiennent et permettent au soudeur d’effectuer son travail en toute sérénité et avec une grande précision. Peu importe l’envergure de la soudure à réaliser, le positionneur magnétique est difficilement destructible puisqu’il est insensible aux températures de soudage. Il atteint des records de résistance à travers sa capacité à relier deux pièces à souder avec un angle pouvant aller jusqu’à 150 ° en moyenne. Ce n’est pas tout, grâce à l’attraction entre les pôles, le positionneur est capable de supporter une charge avoisinant les 45 kg en fonction du modèle. Lors des opérations de soudure, les équerres magnétiques n’encourent aucun risque de fixation de perles ni de poussière de soudure en raison de leur protection renforcée.

Conditions d’utilisations du positionneur magnétique

Généralement, le positionneur magnétique est employé lorsque l’utilisateur se retrouve seul afin de réaliser ses travaux de soudure. Lorsque deux pièces nécessitent des points de soudure, difficile de les maintenir intacts afin de travailler. Heureusement le positionneur vient à la rescousse à cette étape. Il revient au soudeur d’adjoindre en système une ou plusieurs équerres s’il souhaite assembler par exemple 2 tôles. Il peut également être utilisé afin de régler à un angle précis différentes pièces ou de réaliser une combinaison d’assemblage de plusieurs éléments. Le soudeur peut également faire recours à une équerre magnétique s’il souhaite positionner 2 ou plusieurs pièces de profil avant de les souder.

Quels en sont les avantages ?

De plus en plus de soudeurs se servent de l’équerre magnétique non seulement pour maintenir deux pièces avant soudure, mais également pour mesurer avec précision l’exactitude de l’angle où la soudure sera réalisée. De cette façon, il est plus facile de souder par exemple des pièces à angle droit, à 45 ° ou à plat. Il est important de souligner à nouveau que les positionneurs magnétiques sont insensibles aux fortes températures et peuvent être employés lors de soudure sous atmosphère contrôlée, avec électrode ou au chalumeau. En ce qui concerne la procédure à suivre, rien de plus simple. Il suffit de pointer en premier lieu les pièces puis enlever l’équerre et terminer la soudure ensuite.

Il existe une panoplie de modèles de positionneur magnétique qui en fonction des caractéristiques permettront de souder des profils, des fers plats, des tôles ou des tubes.

Les différents modèles de positionneur magnétique

Il existe différents modèles de positionneur magnétique. On distingue :

  •         L’équerre magnétique : il en existe plusieurs versions, dont une recommandée, pour les opérations de soudage et de montage et une autre à positionner à l’intérieur ou l’extérieur de pièces angulaires, plates ou de tubes. La première est légèrement variable et peut être utilisée jusqu’à 120 °C avec un fort magnétisme sur toutes les faces. Elle possède en moyenne une force de 20 daN et peut être employée pour des angles allant de 25 à 280 °. La seconde fait montre d’une force impressionnante en raison de 2 aimants indépendants en Néodynium dont elle est dotée. Elle est recommandée pour les opérations de soudage par points ce qui implique que l’équerre soit retirée avant le soudage intégral. Toutefois, une exposition prolongée à une température de 180 °C est inadéquate.
  •         L’équerre magnétique fixe : il s’agit du positionneur magnétique le plus répandu chez les professionnels du métier. Il présente la particularité de pouvoir être déplacé une fois les pièces maintenues de façon à ce que ces dernières tiennent toutes seules. Cela s’explique par une force de maintien impressionnante engendrée par des pôles saillant à partir d’un longeron de 230 mm ce qui facilite le décollement.
  •         L’aimant de base On-Off : dispose d’une excellente capacité de maintien en position verticale ou horizontale. Il fait preuve d’une force de maintien pouvant atteindre les 300 kg à partir d’une épaisseur de tôle de 6 mm. Muni d’une poignée d’activation, l’aimant de base On-Off simplifie les travaux de bricolage, de fixation, de mise à niveau…
  •         L’équerre magnétique réglable : cette équerre est composée de deux aimants de base On-Off, de deux poignées d’activation ainsi qu’un système de rotation permettant un réglage allant de 0 à 90 °.
  •         L’équerre magnétique à force réglable On-Off : avec ce modèle, le positionnement des pièces est beaucoup plus facile grâce à une force magnétique réglable sans échelon. Il est également doté d’un longeron en prisme permettant une prise de plat et de ronds.

Quels accessoires en complément ?

L’utilisation d’un positionneur magnétique au même titre qu’une soudure standard nécessite une visière de protection afin d’éviter que les étincelles ne parviennent jusqu’au visage. Par ailleurs, l’accessoire indispensable lorsqu’un positionneur magnétique est employé est le gant de soudure. Son rôle est d’amortir le choc au cas où deux pièces attendant d’être soudées se détachent et atterrissent sur la main du soudeur.

La pince étau

Employé dans le processus de soudure, la pince étau vient faciliter la réalisation de diverses tâches.

Définition et fonctionnement

La pince étau soudure est un outil utilisé pour différents serrages en soudure, en bricolage, en mécanique… On pourrait l’assimiler aux autres types de pinces qui existent déjà, mais à un détail près. La pince étau est équipée d’un système de verrouillage qui conditionne les mâchoires à garder une position précise, et ce même après que les manches aient été relâchées. La pince étau est ainsi la version portative d’un étau de serrage.

Son fonctionnement repose sur l’utilisation d’une vis qui est utilisée pour verrouiller les mâchoires sur un axe spécifique. Après utilisation, il est également possible de détendre la mâchoire de la pince étau. Cela se réalise grâce à un détendeur qui permet de déverrouiller la mâchoire et ainsi lâcher les objets. En moyenne, une pince étau soudure affiche une taille d’ouverture allant jusqu’à 40 mm. Cependant, ce nombre peut être porté à la hausse en fonction des modèles.

Les différents types de pinces étaux

Peu importe le modèle, une pince à étau est composée d’un mors fixe, un mors mobile, une crémaillère, une vis de réglage du serrage et une gâchette de déblocage. Ces éléments sont visibles sur les différents modèles de pinces à étaux notamment :

  •         les pinces étaux à mono serrage (à bec court ou long) ;
  •         les pinces étaux à crémaillères (à grande capacité, à mors articulé, à bec court) ;
  •         les pinces étaux spéciaux : elles sont composées de pinces étaux pour pliage à mors plats, col-de-cygne à mors mobile et en forme de U pour soudure à l’arc.

Quels sont les avantages d’une pince étau pour un soudeur ?

Il est primordial de savoir que les pinces étaux ne remplacent aucunement les étaux de serrage ni les serres jointes qui sont des versions complètes et possèdent par ricochet plus de forces. Par ailleurs elles présentent des atouts considérables. Le plus visible est leur petite taille qui leur confère également une excellente maniabilité. Elles sont transportables et insensibles aux fortes températures de soudure. Un dernier atout, la pince étau soudure ayant la molette de réglage du serrage au-dessus de la pince bénéficie d’une protection renforcée comparativement aux autres modèles dont la vis est au bout de la manche.

Les usages d’une pince étau en soudure

La pince étau permet de maintenir deux pièces entre elles entre autres pour des opérations de soudure ou de ponçage. Il est susceptible d’assurer la même fonction que des étaux multi angle. Elle sert entre autres de troisième main au soudeur puisqu’elle lui permet de guider ses différentes pièces tout au long de son travail.

Tous les professionnels le savent, l’une des pièces les plus difficiles à souder est le tube cylindrique. Les pinces étaux notamment celles profilées en U résolvent ce problème et permettent un facile maintien.

À qui est-il destiné et quelles sont les précautions d’utilisations ?

Comme mentionné au niveau de la définition de l’outil, il est conçu afin d’aider principalement les bricoleurs, les mécaniciens, les plombiers et les soudeurs dans le maintien temporaire de différentes pièces. Par ailleurs, il est fortement déconseillé de s’en servir comme d’un tournevis. C’est-à-dire pour visser et dévisser des boulons et écrous. Les mâchoires des pinces à étau étant creuses, elles ne sont pas du tout adaptées pour ce genre de tâche. Il est également important de veiller à ne pas exercer une force excessive lorsqu’on utilise la pince étau. Les mâchoires striées de cette dernière sont susceptibles d’endommager l’objet qu’il est censé tenir.

Il y a 24 produits dans la catégorie Positionneur magnétique et Pince.
❰❰ Retour à la catégorie parente
garanti poste à souder


Vous trouverez également sur Soudure.pro

logo logo logo logo logo logo logo Empire logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier question soudure.pro