Poste à souder MIG MAG (semi-automatique) Professionnel

Poste à souder MIG MAG (semi-automatique) Professionnel

Il y a 9 produits dans la catégorie Poste à souder MIG MAG (semi-automatique) Professionnel.
Cliquez-ici pour accéder aux Postes à souder MIG MAG pour Particulier et Professionnel

Cliquez-ici pour accéder aux Postes à souder MIG MAG pour Particulier et Professionnel

Poste à souder MIG MAG (semi-automatique) Professionnel

Les postes à souder MIG MAG (semi-automatique) Professionnel sont destinés à un usage intensif, répondant parfaitement aux performances et qualités demandées par les professionnels du métier, ces postes sont sollicités par les serruriers ainsi que les ateliers de maintenance et de production semi-industrielle. Ainsi, ils peuvent il assurer le soudage de l’acier, l’inox, l’aluminium et ils sont alors recommandés pour les travaux professionnels soutenus.

Spécialiste de l’outillage de soudage et des différents accessoires autant pour les particuliers que les professionnels, Soudure.pro vous propose une large gamme de postes à souder MIG MAG semi-automatique pour une utilisation professionnelle. Et comme chaque type de soudage est différent, vous trouverez un poste de soudage pour tous vos travaux dans notre sélection. Les meilleures marques destinées aux professionnels du soudage vous sont proposées, telles que DECA, GYS ou encore TELWIN, et elles se déclinent dans de nombreux modèles de postes soudure semi-automatique MIG MAG professionnels.

Le soudage MIG MAG professionnel

La soudure semi-automatique permet un débit de soudure plus important grâce à son fil fourré qui se déroule en permanence.  En effet par rapport à la soudure MMA, généralement la soudure semi-automatique ne nécessite pas d’enlèvement de laitier. Parmi les différents types de soudage semi-automatique, le MIG MAG, fil massif avec gaz, est le procédé préféré des professionnels à grosse production. Néanmoins, le procédé peut également être utilisé en carrosserie avec un fil très fin permettant alors des assemblages par points rapprochés qui seront meulés et mastiqués pour devenir invisibles. Il faut reconnaître que l’éventail d’utilisation du MIG MAG est très large.

Le procédé de soudage MIG MAG

Les procédés MIG (Metal Inert Gaz) et MAG (Metal Active Gaz) sont donc un procédé de soudage à fil continu en atmosphère protégée, que cela soit en gaz inerte (MIG) ou en gaz actif (MAG). La présence dans le circuit de soudage d'une bouteille de gaz associée à l'utilisation de fils-électrodes pleins caractérise le processus de soudage sous gaz de protection.

La naissance d'un court-circuit fait monter l'intensité du courant et provoque un arc électrique entre un fil servant d'électrode et les pièces à souder. Cet arc électrique génère une importante chaleur jusqu'à 3 600 °C juste au point souhaité au plus court entre le fil et la pièce. La chaleur nécessaire à l'exécution du soudage est donc fournie par l’arc électrique maintenu entre la pièce à souder et le fil-électrode. Le fil-électrode est le matériau d'apport, il alimente constamment la zone de soudage. La torche régule le débit de gaz ou de mélange de gaz pour protéger à la fois le fil-électrode, le bain de fusion, l'arc et les zones voisines du matériel de base de toute contamination par l’air ambiant. Ainsi lorsque l’arc est obtenu, on dévide le fil d’apport à vitesse constante et continue dans le bain de fusion généré par la puissante énergie de l’arc. On obtient alors un cordon de soudure par mélange du métal d’apport et du métal de base, en fusion pendant l’arc.

 

Les éléments constitutifs du poste à souder MIG MAG Professionnel

Le poste est composé essentiellement d’un générateur, d’une torche avec faisceau de câbles et d’une borne (pince) avec câble de masse. Le plus souvent dans le langage courant, c’est ce générateur, un transformateur électrique capable de maintenir un début de court-circuit entre le fil électrode et les pièces à souder, que les usagers appellent communément poste à souder. Mais pour compléter le circuit de soudage, à cedit poste s’ajoutent alors le dévidoir de fil, la bouteille de gaz avec un système de réglage de pression et parfois un groupe de refroidissement par eau pour les utilisations semi-industrielles.

Le générateur ou transformateur

Le générateur peut être considéré comme étant la pièce centrale du poste à souder. Il a le rôle clé d'alimenter la zone de soudage en matériel d'apport au moyen de la torche, ainsi que de maintenir allumé l'arc électrique se formant entre la pièce à souder et le fil-électrode fusible. Par rapport à ceux des soudages TIG et MMA, lesquels comportent un seul paramètre de régulation pour le courant de soudage, les générateurs professionnels MIG MAG sont dotés généralement de deux dispositifs de régulation, le premier régulant la tension de soudage pour l'intensité de l'arc électrique, et le second régulant le courant de soudage et ainsi la vitesse d'apport du fil. Il existe deux types de générateur : en courant pulsé ou en courant continu

En courant pulsé

Le générateur régule la plage du courant, mais pas de la tension. Le courant n'est pas maintenu constant, mais modulé avec un train d'impulsions. Ces dernières permettent alors de forcer le détachement de la goutte du matériel d'apport. Pour obtenir un soudage satisfaisant, le dévidage du fil et les impulsions sont correctement synchronisés, car l'arc ne se stabilise pas naturellement.

Si autrefois la régulation est confiée à au moins deux manettes, des postes à souder MIG MAG professionnels plus performants technologiquement ont vu le jour, des postes dits « synergiques », permettant à l'opérateur d'utiliser une seule manette de contrôle.

Vous pouvez retrouver dans notre sélection plusieurs modèles de poste à souder MIG MAG de type « synergique » tel que le DECAMIG 2500 Synergic Control, le DECA D-Mig 530SD… Des postes semi-automatiques avec plusieurs fonctions préprogrammées, permettant ainsi des réglages simples et rapides. Contrôlé par microprocesseur, ces postes définissent la vitesse de fil idéale et cela supprime les réglages fastidieux tout en optimisant les paramètres de soudage.

En courant continu

Néanmoins, ce sont les postes à souder MIG MAG dotés de générateurs en courant continu qui sont les plus répandus. Ils sont prisés pour leur stabilité élevée, car l’arc électrique alimenté à une tension constante et créé sur un fil alimenté à une vitesse constante tend à se stabiliser naturellement. Par ailleurs, le soudage MIG MAG en courant continu est d’une flexibilité permettant une certaine tolérance dans la sélection des paramètres de tension et de vitesse du fil. Il est ainsi possible d'obtenir le transfert des gouttes du matériel d'apport au métal à souder.

En courant continu, on parle de connexion en polarité directe lorsque le matériel à souder est connecté au pôle positif de la source d'alimentation tandis que la torche est connectée au pôle négatif. Il faut noter que ce type de connexion est spécialement utilisé pour le soudage avec fil fourré. C’est plutôt la polarité inversée qui est la méthode la plus utilisée fréquemment qui consiste à connecter la torche au pôle positif de la source, et la pièce à souder au pôle négatif de la machine de distribution.

Il existe différents types de postes à souder professionnels MIG MAG que Soudure.pro vous propose. Certains sont dotés de protection thermostatique, ou encore de bouton ON/OFF permettant l'arrêt du poste sans perdre le réglage de soudure existant. Ils vous permettent également de faire de long cordon sans reprise ou encore vous évitant évite la reprise de cordon de soudure que l'on constate lors du changement d'une électrode.

La torche

La torche est également un élément indispensable pour tout poste de soudure MIG MAG, car elle permet outre le passage du fil-électrode, du gaz et du courant, le transfert du métal d'apport à la zone de soudage. La gâchette de commande est montée sur la torche, c’est elle qui déclenche à la fois la mise en fonction du courant, la sortie du gaz et l'avancement du fil-électrode. Lorsque le soudeur actionne la gâchette, celui-ci actionne le dévidage du fil, la sortie du gaz et en même temps, il ferme le circuit électrique qui permet le passage du courant. Si le fil est suffisamment proche d’une pièce en contact avec la masse, il se crée un arc électrique d’une énergie suffisante pour fondre la matière. Le métal d’apport peut ainsi se mélanger à la matière et ainsi grossir la partie fondue. Le tout s’exécute sous protection gazeuse.

La pince avec câble de masse

La pince de masse permet la connexion électrique entre le générateur de courant et le matériel de base à souder. Le câble de masse doit avoir une section et une longueur adaptées à l'ampérage maximal de la source de soudage.

Nos postes à souder semi-automatiques MIG MAG sont tous livrés avec leurs propres torches ; leurs câbles monocordon amenant le gaz, le fil à souder et un pôle électrique ; et la pince de masse avec généralement une connectique EURO. Néanmoins, nous disposons également de toute une gamme d’accessoires et de consommables très diversifiés pour vous équiper convenablement.

 

Quels fils électrodes et quels gaz utiliser pour quels types de matériaux ?

Les postes à souder MIG MAG professionnels sont principalement utilisés pour l'assemblage et la réparation de tous les éléments dans la plupart des métaux. Le fil électrode et le gaz de protection utilisés se diffèrent en fonction de la nature et de l’épaisseur des matériaux à souder.

Le fil électrode

Les fils de soudage se distinguent par la morphologie de leur section ainsi que leur composition chimique. Les diamètres les plus courants varient de 0,6 à 1,6 mm.

On parle de fil plein lorsque le fil électrode est composé uniquement de métal. Il est alors de la même composition que le matériel de base, avec l'ajout d'éléments pouvant aider dans le nettoyage du matériau de base.

Le fil fourré, quant à lui, dispose d’une âme contenant des poudres granulées tout comme les électrodes enrobées. Ainsi, le fil fourré peut être de type rutile, basique, ou d'un type spécifique. Si les fils fourrés offrent une plus grande stabilité de l'arc et une pénétration supérieure, ainsi qu'un meilleur aspect esthétique du raccord, ce qui permet d'éliminer dans la plupart des cas les interventions de finition et réduit le danger de la formation de défauts comme la porosité, leurs utilisations nécessitent par contre une élimination de la scorie.

Voici quelques exemples de diamètres de fil couramment utilisé suivant les travaux de soudage à réaliser :

  • Carrosserie : Ø 0,6 mm (40 à 100 A environ)
  • Tuyauterie de faible épaisseur et tôlerie fine : Ø 0,8 mm (60 à 180 A environ)
  • Soudage courant et passes de pénétrations : Ø 1,0 mm (100 à 300 A environ)
  • Soudage d’épaisseurs 6 – 8 mm : Ø 1,2 mm (150 à 350 A environ)
  • Soudage d’épaisseurs de 10 mm environ: Pour Ø 1,6 mm (200 à 700 A environ)

Le gaz de protection

Comme précédemment dite, la soudure sous procédés MIG et MAG s’opère sous gaz de protection inerte ou actif. Pour le MIG, les gaz utilisés peuvent être l'argon, l'hélium et les mélanges argon-hélium, et pour le MAG les gaz actifs les plus utilisés sont généralement l'anhydride carbonique (CO2), les mélanges argon+oxygène ou argon+anhydride carbonique.

Soudage des principaux métaux

Pour l’acier doux aux carbones

Les aciers au carbone se soudent avec des fils composés de silicium et de manganèse afin d'éliminer les impuretés du matériel de base et d'obtenir des soudures de bonne qualité. Une préparation des raccords avec un chanfrein d'une épaisseur supérieure à 3 mm est également nécessaire.

C’est le soudage MAG qui est appliqué exclusivement pour ces types de métaux, en utilisant un courant continu et en polarité inversée. Pour ce qui est du gaz de protection, le choix se fera en fonction du régime de soudage choisi. On peut opter pour du CO ou des mélanges Ar + CO2 en différentes proportions, si la plus courante est 80 % argon et 20 % CO2.

Pour l’aluminium et ses alliages

Ces métaux se soudent sous gaz inerte (MIG), généralement de l'argon pur. Il est également possible d'utiliser de l'hélium ou bien un mélange Ar + He.Étant donné les caractéristiques de l'aluminium, il est conseillé de procéder au fraisage, plutôt qu'au meulage, des points ou des cordons de soudure.

Pour les aciers inoxydables

Les aciers inoxydables se soudent uniquement sous procédés MAG, avec un gaz de protection composé de mélanges Ar + CO2 ou Ar + O. Le pourcentage d'argon doit dans tous les cas ne pas être inférieur à 98 % du mélange, pour éviter une forte oxydation du chrome présent dans le matériau de base. Le matériau d'apport doit être particulièrement adapté à la qualité de l'acier inoxydable à souder. Les raccords supérieurs à 2,5 mm doivent être chanfreinés.

garanti poste à souder
Fermer

Une question avant de commander ou concernant votre commande ?
Nous répondons 7jours/7 !
Vous pouvez également nous joindre par téléphone au : 02 97 80 78 91 (appel non surtaxé)




comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier