Bouteille de gaz de soudure MIG MAG

Bouteille de gaz de soudure MIG MAG

Il y a 18 produits dans la catégorie Bouteille de gaz de soudure MIG MAG.
❰❰ Retour à la catégorie parente

Bouteille de gaz de soudure MIG MAG

Le choix de gaz de protection bien adaptés au procédé MIG MAG garantit une productivité élevée et d’excellents résultats de soudure. Un gaz de protection approprié permet d’apporter une solution technique et économique optimale.

Soudure.pro vous propose les meilleurs gaz de soudure MIG MAG qui vous permettent d’obtenir des cordons de soudure de haute qualité, des gaz et mélanges qui assurent une bonne pénétration et la netteté du résultat final. L’efficacité des gaz de protection est fonction de leur composition, les nôtres sont fournis par les plus grands noms du domaine. Ils ont fait leurs preuves sur le marché depuis de longues années en donnant des résultats fiables et reproductibles et sont conseillés par de nombreux constructeurs d’appareils. Particuliers et professionnels n’hésitent pas à s’approvisionner sur notre magasin en ligne, notre gamme de gaz MIG MAG garantit à la fois performance et qualité. Nos gaz de soudure MIG MAG sont disponibles en bouteilles jetables ou en bouteilles rechargeables selon les besoins de chacun.

 

La soudure MIG MAG

Le procédé MIG MAG fait partie des procédés de soudage utilisant l'arc électrique. La soudure à l'arc tient dans le principe de l'élévation de température au point de fusion par l'utilisation d'un arc électrique. C'est l'échauffement créé par la résistivité des métaux parcourus par l'électricité qui élève la température au point de soudure jusqu'à celle requise pour la fusion du métal.

La soudure MIG MAG est en quelques sortes l’évolution du soudage semi-automatique à fil fusible, en y ajoutant la protection de la zone de soudage sous un gaz de protection. Selon si le gaz protecteur est inerte ou actif durant la fusion on parlera de soudure MIG (Metal Inert Gaz) ou de soudure MAG (Metal Active Gaz). Ainsi pour le procédé MIG, un gaz inerte est propulsé sur la soudure en cours, généralement de l’Argon ou de l’Hélium, et pour le MAG c’est un gaz actif qui concourt à la qualité de la soudure  tel que le mélange Argon/CO2 ou le mélange Argon/oxygène.

Dans le soudage MIG MAG, plutôt que de produire un laitier protecteur par la fonte de l'enrobage d'une électrode enrobée ou du fourrage d'un fil continu, c'est donc le gaz de protection (inerte ou actif) qui protège le bain de fusion de l'oxydation produite par l'air ambiant.

La grande vitesse de soudure, les retouches minimales et une déformation faible assurent un rendement élevé. Ce procédé est devenu universel grâce à la grande résistance des soudures, aux excellentes propriétés sur tôles fines et au maniement simple et sûr pour l’acier, l’aluminium et l’inox. Le soudage MIG MAG est le procédé le plus utilisé de nos jours grâce à ses énormes avantages.

Le procédé MIG (Metal Inert Gaz)

Le procédé MIG permet d’assembler les métaux non ferreux comme l’aluminium ou le cuivre, de manière fiable et économique. L’utilisation de gaz de protection spéciaux est ici un point préalable important à l’obtention de bons résultats.

Le procédé MIG ne se distingue du procédé MAG que par la nature du gaz de protection utilisé : comme les métaux à souder ne tolèrent pas la présence de composés actifs, seuls sont employés des mélanges de gaz inertes. Cependant, l’effet dopant de l’oxygène ou du monoxyde d’azote peut être avantageux pour stabiliser l’arc MIG, on peut toutefois tolérer la présence de ces gaz en microquantités qui restent généralement sans effet sur le matériau.

Le procédé MAG (Metal Active Gaz)

Pour stabiliser la racine de l’arc en soudage MAG, le gaz de protection est donc composé d’éléments additionnels actifs, à caractère oxydant tel que le dioxyde de carbone et/ou l’oxygène. Lorsque l’application le permet, on peut également utiliser une addition en faible proportion d’hydrogène, qui est un gaz réducteur.

Les mélanges gazeux sont de composition différente et permettent une vitesse de fusion du fil similaire d'où une vitesse de soudage voisine. Ces gaz influent sur les caractéristiques de l’arc, le régime de transfert et le comportement du bain de fusion. Le résultat de soudage s’en trouve différent.

Parce que le procédé MAG est particulièrement apprécié pour le soudage des aciers inoxydables, il ne faut pas oublier qu’à l’issue du travail sur l’Inox, les cordons doivent  être brossés (ou décapés chimiquement) puis éventuellement passivés chimiquement. La passivation consiste à reconstituer très rapidement les caractéristiques de l’acier inoxydable. Sans cette passivation chimique, c’est l’oxygène de l’air qui reconstitue la totalité des propriétés anti-corrosion de l’acier inoxydable, en deux à trois semaines.

 

Les gaz essentiellement utilisés en soudage MIG MAG

Essentiellement, les gaz de protection utilisés dans les procédés de soudage MIG MAG appartiennent donc à deux catégories : inertes et actifs. Comme gaz inertes, on peut citer l'argon (AR), l'hélium (He) et les mélanges argon-hélium (AR/HE), tandis que les gaz actifs comprennent le dioxyde de carbone (CO2), les mélanges argon/oxygène (AR/O2) ou argon/dioxyde de carbone (AR/CO2) ou encore même la combinaison des trois gaz (Ar/CO2/O2).

Le gaz protecteur doit être adapté au matériau de base, comme préconisé dans le tableau qui suit.

 

Matériaux

Procédé

Gaz protecteur

Aluminium, alliages d’aluminium

MIG

Ar, He ou mélange

Aciers généraux pour la construction, les chaudrons, les tubes

MAG

Gaz mixte (Ar/CO2) ou CO2

Inox, aciers superalliés

MAG

Gaz mixtes, par exemple : Ar/CO2 ou Ar/CO2/O2)

 

Particularité de l’Argon (Ar)

C’est un gaz inerte produit de la distillation fractionnée de l'atmosphère. Étant extrait de l'air, il peut donc contenir des traces d'impuretés, comme oxygène, azote ou vapeur d'eau. Il s'adapte néanmoins à la quasi-totalité des applications de soudage, autant pour le MIG que le MAG, mais aussi dans d’autres procédés.

Plus particulièrement, l'utilisation de l’Argon dans le procédé MAG permet une bonne stabilité de l'arc et un amorçage facile. Étant donné sa basse conductivité thermique, la partie centrale de la colonne de l'arc se maintient à une température élevée et fluidifie les gouttes du matériel transitant dans la zone de l'arc.

Particularité de l’Hélium (He)

L'Hélium est un gaz inerte et assez rare, peu présent dans l'atmosphère et extrait du sous-sol. C’est pour cette raison qu’il est assez coûteux par rapport l'argon.

Les caractéristiques de l'hélium, comparées à celles l'argon, comportent une stabilité de l'arc moindre mais une meilleure pénétration; il est surtout utilisé dans les cas de soudages sur grandes épaisseurs et pour les matériaux à conductibilité thermique élevée, comme le cuivre et l'aluminium.

L'hélium étant, à différence de l'argon, plus léger que l'air, et donc plus volatile, il est indispensable de l'utiliser en quantité supérieure à l'argon pour une protection adéquate de la zone de soudage dans le procédé MIG.

Particularité du Dioxyde de carbone (CO2)

Le dioxyde de carbone fait partie des gaz actifs présent dans l'air et le sous-sol. Le problème le plus fréquent causé par ce type de protection est de provoquer la formation d'éclaboussures et un arc instable; le maintien d'un arc assez court et d'une longueur constante permet quoi qu'il en soit un bon contrôle de ce dernier. La protection en CO2 garantit généralement une bonne pénétration en procédé MAG.

Particularité de l’Oxygène (O2)

Son action est similaire au dioxyde de carbone et peut donc se substituer à celui-ci de par son pouvoir oxydant en procédé MAG. Il présente des caractéristiques similaires telles qu’une meilleure conductibilité thermique, diminution de la tension superficielle du bain de fusion.

Toutefois, le pouvoir oxydant de l’oxygène est deux fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. Ainsi, le pouvoir oxydant d’un mélange est égal à la somme de la teneur en oxygène et de la moitié de sa teneur en dioxyde de carbone. L’oxygène est utilisé en gaz additionnel jusqu’à une teneur de 8 %. Son fort pouvoir oxydant produit des pertes en éléments d’alliages importantes et nécessite de prendre des précautions pour le choix du fil fusible pour compenser ces pertes.

Les autres Mélanges actifs

Il est possible d'exploiter les qualités individuelles des gaz en procédé MAG en utilisant comme protection gazeuse un mélange de ces derniers, comme par exemple Argon/Oxygène, Argon/CO2, ou encore Argon/Oxygène/CO2.

Même si les gaz inertes à l'état pur sont en mesure de remplir leur fonction de protection à toutes températures, l'ajout de gaz actifs améliore la stabilité de l'arc et le transfert du métal du fil-électrode au bain sans pour autant compromettre l'action protectrice.

 

 

Vous pouvez retrouver tous ces gaz de protection MIG MAG dans notre catégorie, disponibles en bouteilles jetables ou rechargeables : bouteilles de 1 litres, de 2 litres, de 11 kg, de 19 kg… Vous trouverez également dans cette catégorie plusieurs accessoires essentiels de bouteilles MIG MAG, tels que les kits de débilitre pour contrôler le débit de gaz sortant de la bouteille, les mini détendeurs pour bouteille rechargeable MIG MAG, les détendeurs DDI de nouvelle génération…

garanti poste à souder
Fermer

Une question avant de commander ou concernant votre commande ?
Nous répondons 7jours/7 !
Vous pouvez également nous joindre par téléphone au : 02 97 80 78 91 (appel non surtaxé)




comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier