Poste à souder INVERTER (MMA)

Poste à souder Inverter MMA, Particulier et Professionnel dès 149€

Il y a 16 produits dans la catégorie Poste à souder INVERTER (MMA).
Cliquez-ici pour afficher uniquement les Postes à souder Inverter MMA Professionnels

Cliquez-ici pour afficher uniquement les Postes à souder Inverter MMA Professionnels

Le soudage à l'arc avec électrodes enrobées, plus connu sous le nom de soudage MMA (Manual Metal Arc), est sans doute la technique la plus prisée un peu partout dans le monde pour le soudage. Très simple, la technique est couramment utilisée, et grâce aux nombreux types d’électrodes disponibles, le soudage MMA est extrêmement polyvalent. Bricoleurs, artisans, serruriers, fabricants de métaux… qu’ils soient particuliers, professionnels ou encore industriels, ont souvent recours à cette méthode du fait de sa grande flexibilité.

Avec l’évolution de la technologie, les postes à souder MMA traditionnels deviennent de moins en moins utilisés, ils cèdent leur place aux postes Inverter MMA, plus pertinents en terme de performance et permettant un travail de grande qualité. Il faut entendre par « Inverter » une technologie, si certains le prennent souvent pour une marque commerciale, c’est plutôt de l’anglais « inverter » qui signifie « onduleur ». Nous proposons une large gamme de postes à souder Inverter MMA, des équipements qui peuvent répondre convenablement aux besoins de chacun, amateurs comme professionnels du métier de soudage.

Vous trouverez dans les lignes qui suivent tout ce qui constitue les caractéristiques de la méthode de soudage MMA, ainsi que tout ce qui distingue particulièrement les postes à souder Inverter MMA.

 

Le procédé de soudage MMA

Pour souder deux pièces métalliques entre elles, il existe différentes méthodes, mais la plus répandue est certainement celle qui fait appel à l’utilisation de l’arc électrique. Grâce au passage d’un courant électrique alternatif ou continu, les pièces à assembler sont élevées à un très haut degré de température jusqu’à atteindre le point de fusion, c’est la soudure à l’arc.

Le procédé MMA fait partie des méthodes de soudage à l’arc électrique. L’arc électrique fait jaillir une source thermique entre l'électrode enrobée et la pièce à souder, le matériel de base. La chaleur développée (dans les 3 200 °C) permet alors la fusion rapide de l'électrode et du matériel de base. À haute température, l’enrobage de l’électrode se liquéfie, il participe à la formation d’une couche protectrice, le « laitier », sur le cordon de soudure. Cette couche préserve la soudure de l'oxygène présent dans l'air ambiant et évite ainsi l’oxydation pendant que le bain de fusion se refroidit. Le laitier peut ensuite se retirer par piquage à l’aide d’un marteau à piquer.

 

Le générateur, l’élément principal du soudage MMA

Il existe plusieurs types, mais aussi de modèles de poste à souder MMA. Toutefois, l’équipement de base se compose essentiellement d’un générateur de courant et de deux câbles dont les extrémités sont pourvues respectivement d’une pince de masse pour l’un, et d’une pince porte-électrode pour l’autre.

Comme pour tout poste à souder, le générateur de courant est l’élément central de l’équipement. C’est le générateur qui fournit une quantité de courant suffisante pour alimenter l'arc électrique entre l’électrode et le matériel de base. Le générateur doit fournir du courant constant pour que l’arc puisse liquéfier correctement l’enrobage de l’électrode, il ne doit pas y avoir une variation du courant lorsque l'opérateur déplace l'électrode par rapport à la pièce, quel que soit le rapprochement ou l’éloignement. La stabilité de l’arc dépend considérablement de la régularité du courant fourni par le générateur. C’est ainsi que l’on peut distinguer deux types de générateur selon la polarité du courant de sortie.

Les générateurs à courant alternatif (AC)

Ces types de générateurs fournissent donc un courant alternatif d’une fréquence cyclique allant de 50 Hz à 60 Hz par seconde, formant ainsi une onde sinusoïdale dont la polarité change à intervalles réguliers.
Ce changement de polarité permet de casser l’alumine qui se crée lors de la soudure de l’aluminium rendant ainsi possible la soudure de ce matériau avec un poste Inverter MMA.
Un transformateur statique à l’intérieur du générateur régule le courant secteur de manière à obtenir un courant de soudage adéquat.

Les générateurs à courant continu (DC)

Généralement, ce sont les générateurs des postes de soudure de nouvelle génération (systèmes SCR ou systèmes à onduleur, donc Inverter) qui débitent du courant continu. Ils intègrent une électronique de régulation de puissance permettant d’obtenir du courant de sortie de la forme type d'une onde continue. Installé en aval du transformateur, un redresseur permet la conversion du courant/tension d'alternatif à continu dans ces types de générateurs.

Les sources de courant sont conçues pour donner du courant continu, idéal pour l’arc électrique, ce qui permet ainsi de fondre tous les types d'électrodes.

 

Le poste à souder Inverter MMA, pure évolution du poste traditionnel

Le poste à souder Inverter MMA,  n’est ni plus ni moins que l’évolution du poste à souder traditionnel. les équipements pour le soudage MMA sont légers et compacts par rapport aux autres types de soudage, car ce rpocédé ne nécessite pas de bouteille de gaz ou de bobine de fil ;Avec la technologie Inverter, la soudure à l'arc devient d’autant plus facile et plus légère.

Une utilisation plus facile pour un meilleur rendement

En effet, les postes MMA classiques avaient souvent un poids de plus de 15 kg, assez difficiles à déplacer. Pour la nouvelle génération de poste MMA que sont les postes Inverter, leur poids peut varier de 3,5 kg à 8 kg. À capacité égale, un poste à souder Inverter est moins encombrant et moins lourd qu'un poste à souder à l'arc classique.

Mais encore, les postes Inverter sont pourvus de potentiomètre électronique qui permet de régler avec précision l’ampérage en fonction de l’épaisseur de la pièce à souder. Ce qui n’était pas souvent le cas avec les anciens postes à souder MMA, si le poste délivrait trop de puissance, cela entrainait trop de fusion avec des risques de trous dans le support ; à l’inverse, si la puissance manquait, l’électrode allait pratiquement coller au support. Avec un poste Inverter, il devient alors plus facile de souder des métaux allant de 1,5 à 10 mm d’épaisseur.

Par ailleurs, le soudage à l'arc nécessite une tension assez faible variant de 45 à 80 volts, mais une importante intensité de plusieurs centaines à plusieurs milliers d'ampères. Le transformateur électronique basse tension (230-400 volts) du poste Inverter régule parfaitement en continu la puissance la plus adaptée en lieu et place du transformateur basique du poste à souder traditionnel. Le poste Inverter est plus apte au fonctionnement en continu quel que soit le choix de polarisation possible, que cette dernière soit directe, inversée ou alternative. C’est cette précision dans la régulation de l'intensité qui fait toute la différence.

Grâce à ce haut niveau de régulation, les postes Inverter consomment moins d’électricité, et peuvent alors se brancher sur des alimentations électriques domestique protégé par des fusibles de 10 ou 16 A, en fonction des modèles.

Du fait de leur simplicité d’utilisation, de la performance qu’ils délivrent, mais également de leur économie d’électricité, les postes Inverter MMA sont prisés aussi bien par les débutants que les professionnels en quête de perfection.

À la pointe des dernières technologies

Les postes Inverter MMA se dotent de systèmes technologiques spécifiques qui rendent encore meilleure leur utilisation, le confort et la sécurité de soudage sont sans cesse améliorés.

Ainsi, on peut citer entre autres le système « ANTI-STICK » qui éteint automatiquement le générateur de soudage en cas d'électrode collée au matériel à souder, permettant ainsi une intervention manuelle de retrait sans endommager la pince porte-électrode.

Il y a également le système « HOT START » qui facilite l'amorçage de l'arc électrique en fournissant une surintensité à chaque nouvel amorçage du soudage.

Pour ce qui est du dispositif « ARC FORCE », c’est surement l’avancée majeure en termes de soudage à l’arc. En effet, il facilite le transfert des gouttes de matériel fondu de l'électrode à la pièce à souder et prévient ainsi l'extinction de l'arc lors du contact, s'effectuant au moyen des gouttes, entre l'électrode et le bain de fusion.

 

Le choix des électrodes enrobées

Parce qu’il s’agit de soudage à l'arc avec électrodes enrobées, ces dernières détiennent un rôle clé dans le procédé. En effet, leur composition intervient directement sur la stabilité de l'arc électrique, la profondeur de pénétration de la soudure, le dépôt du matériau et la pureté du bain de fusion. Une électrode enrobée se compose d'une âme métallique et d'un revêtement (ou l’enrobage).

L’âme, c’est le cœur, la baguette de métal conducteur de diamètre et de longueur variables selon le type de l’électrode. Il a pour fonction de transporter le courant pour l'alimentation de l'arc et d'apporter du matériel à la pièce, nécessaire au remplissage du soudage. Durant le soudage, l'âme fond plus vite que l’enrobage. La nature de l’âme dépend du matériel à souder, elle peut être par exemple être en acier doux pour le soudage des aciers au carbone.

Toutefois, c’est plutôt le revêtement qui détient beaucoup plus de rôles que l’âme de l’électrode. Il est certainement la partie la plus importante de l’électrode, car il doit assurer de nombreuses fonctions. Il renferme des composants susceptibles de dépurer la pièce à souder, de créer des alliages dans la fusion, voire d’améliorer le rendement par la présence de métaux d’apport en poudre qui renforcent la soudure. Le revêtement permet également de stabiliser l'arc électrique et de protéger le bain de fusion de l’oxydation (contamination par l’air ambiant) par l’émission d’un gaz neutre lors du soudage. Pour ce faire, soit il se volatilise et modifie l'atmosphère autour du bain, soit il se liquéfie et forme une couche superficielle qui flotte sur le bain de fusion.

Les familles d’électrodes enrobées

Le choix de l’électrode enrobée est donc important et dépend des caractéristiques que doit présenter le soudage. Il existe ainsi plusieurs familles d’électrodes enrobées selon la nature de leur composition, les plus courants sont cités dans les paragraphes qui suivent.

L’électrode à enrobage rutile

Elle est composée essentiellement de bioxyde de titane (95 %), un minerai très stable nommé rutile. L’enrobage assure ainsi une excellente stabilité de l'arc et une fluidité élevée du bain, avec un effet esthétique appréciable sur la soudure. Ce type d’électrode est surtout utilisé avec les épaisseurs réduites.

L’électrode à enrobage acide

Elle se compose d'oxydes de fer, de ferro-alliages de manganèse et de silicium, et assure un arc électrique stable. Cependant, ces types d’enrobages ne supportent pas les températures de séchage élevées, ce qui peut compromettre le rendu : bonne solidité, mais risque de criques.

L’électrode à enrobage basique

Ce type d’électrode est à base d'oxydes de fer, de ferro-alliages, de carbonate de calcium et de magnésium mélangé à du fluorure de calcium. Elle permet des soudures de qualité et d'une résistance mécanique remarquable, elle s’adapte à différentes positions de soudage, y compris pour les grandes épaisseurs.

L’électrode à enrobage cellulosique

Elle est principalement composée de cellulose avec ferro-alliages incorporés (magnésium et silicium). Par rapport aux autres électrodes, son enrobage se gazéifie sous l’effet de l’arc et permet un soudage en position verticale descendante. L’enrobage cellulosique offre d’excellentes caractéristiques mécaniques de la soudure.

Le choix en fonction du type de matériaux à souder

Tant pour l'aspect esthétique du cordon que leur grande facilité d'amorçage et de soudage, les électrodes rutiles sont généralement utilisées pour les aciers dont la composition est facilement identifiable.

Les électrodes basiques sont quant à elles utilisées pour le soudage des aciers à teneur en carbone moyenne ou élevée (supérieur à 0,25 %). Cela permet d’obtenir une bonne résistance à la rupture et par extension une haute qualité de soudage.

Pour ce qui est des électrodes cellulosiques, elles sont utilisées pour le soudage des tubes en acier qui nécessitent une bonne capacité d'usinage de l'électrode ainsi qu’une pénétration élevée.

En ce qui concerne le soudage des matériaux spécifiques tels que les aciers inoxydables, la fonte et l’aluminium ainsi que ses différents alliages légers, là par contre il leur faut également des électrodes plus spécifiques.

 

 

Vous trouverez dans notre sélection différents types de postes à souder Inverter MMA qui vous permettront de réaliser bon nombre de projets, et ce, au meilleur prix !

Epaisseur du métal

Diamètre de l’électrode

Intensité en Ampérage

0,8 à 1,5 mm

1,6 mm

35 à 52 A

1 à 2 mm

2 mm

52 à 75 A

2 à 3 mm

2,5 mm

75 à 100 A

3 à 4 mm

2,5 ou 3,2 mm

100  à 132 A

4 à 10 mm

3,2 ou 4 mm

132 0 175 A

garanti poste à souder
Fermer

Une question avant de commander ou concernant votre commande ?
Nous répondons 7jours/7 !
Vous pouvez également nous joindre par téléphone au : 02 97 80 78 91 (appel non surtaxé)




comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier