Poste à souder TIG DC - Acier - Inox dès 299,00€

Les postes à souder TIG sont connus dans leur généralité pour leur capacité à permettre le soudage de différents types de métaux tels que l’acier, l’aluminium et l’inox et fonctionnant avec les deux types de courants (alternatif et continu). Cependant, il est possible d’obtenir des postes à souder TIG adaptés à un usage spécifique comme c’est le cas avec ceux soudant exclusivement l’acier et l’inox et fonctionnant uniquement en courant continu tel que le Siltig 415. Le principe est le même. Un métal d’apport est placé dans le bain de fusion jusqu’à ce qu’il fonde afin de lier les pièces métalliques à souder. Pour cela, le poste à souder se doit de conduire le courant jusqu’à l’apparition d’un arc électrique. Bien que le modèle TIG DC acier et inox ne permettent que le soudage de ces deux métaux, la qualité de la finition n’en est d’autant pas réduite. Nous vous en disons plus dans la suite de cet article.

Comprendre l’alimentation en courant continu (DC)

Cette notion peut se comprendre suivant les polarités.

En polarité directe

À ce niveau, les deux pôles sont reliés aux deux principaux acteurs. L’anode (le pôle positif) est reliée à la pièce à souder tandis que la cathode (le pôle négatif) est à l’électrode de tungstène. Ensuite, les électrons libérés par la cathode        s’orientent vers un secteur concentré de l’anode afin d’obtenir un cordon de soudure assez étroit et suffisamment pénétré. Il s’agit du procédé appliqué à tous les métaux devant être soudé en TIG à l’exception de l’aluminium et de ses alliages légers. Sous cette polarité, la couche d’oxyde présente sur l’aluminium ne se décape pas.

En polarité indirecte

Au même titre que la polarité précédente, la polarité indirecte est également obtenue par convention. Ainsi, le pôle positif est raccordé à l’électrode réfractaire qui se transforme ensuite en anode. Il se concentre ensuite sur l’extrémité de l’anode un bombardement intensif des électrons provenant d’un compartiment pour le moins large du métal de base. Sur cette polarité, le cordon obtenu est peu pénétré, moyennement étalé et rend l’électrode susceptible de facilement se détériorer après un échauffement excessif.

Bien que son action de décapage soit pour le moins énergique surtout vis-à-vis de l’aluminium et de ces alliages, cette polarité n’est plus utilisée particulièrement à cause des dommages qu’elle crée notamment sur l’électrode de tungstène.

Le poste à souder qu’est-ce que c’est ?

Un poste à souder est un appareil jouant le rôle de transformateur puissant équipé d’un système de ventilation et utilisé pour faciliter le soudage de différents métaux. Pour la plupart des postes à souder, ils servent à convertir le courant alternatif 220 V en courant continu avec un ampérage qui est déterminé en fonction de l’intensité requise pour une soudure. Par ailleurs, en fonction du type de métal à souder, il est possible de varier l’ampérage simplement grâce à un bouton appelé potentiomètre.

Les différents types de soudage possible en TIG

Ce procédé offre plusieurs modes de soudage.

Le soudage d’angle

La technique de soudure d’angle se compose de deux métaux réunis à angle droit. Ensuite, il faudra incliner la torche avec un angle à 45 degrés afin d’obtenir un bain de fusion. Puis choisir un arc court en poussant l’électrode après le cône en céramique. Il suffit enfin de mettre l’électrode tungstène au niveau de l’intersection des métaux puis a réalisé le soudage.

Le soudage « bout à bout » sur tôle ou tube

Ce type de soudage requiert un minimum de dextérité afin que les métaux ne se chevauchent pas. Il faut ensuite veiller à réduire au fur et à mesure l’intensité à la fin de la soudure dans l’optique d’éviter la formation de cratères.

Le soudage de joints de recouvrement

Cette technique de soudage consiste à réaliser un bain de fusion entre le bord d’une pièce de métal recouvrant la surface d’une autre pièce. Dès que les deux éléments fusionnent, il faudra intégrer le métal d’apport comme remplissage au sein du bain de fusion.

Les avantages du soudage TIG

Le soudage en TIG a la particularité d’être facile à utiliser notamment pour les travaux requérant un minimum de dextérité. Il peut aussi bien servir en réparation de site qu’en assemblage de production. Le principal élément ayant permis au soudage TIG de bâtir une aussi solide réputation dans la fiabilité du travail obtenu et dans la qualité de la finition. Le procédé TIG dispose de nombreux autres avantages dont voici une liste exhaustive :

  •         Il permet de réaliser des soudures avec ou sans métal d’apport toutefois selon l’application finale.
  •         Il est extrêmement malléable, stable, peut être utilisé dans n’importe quelle position et est facilement automatisable.
  •         La soudure en TIG émet très peu de fumée ou d’éclats de soudure.
  •         Le procédé TIG permet de souder tout type de métaux et il est utilisé même en cas de soudure hétérogène notamment face à de l’acier inoxydable, de l’aluminium, du cuivre, du magnésium, du titane…
  •         Les soudages avec le poste TIG sont d’une très grande qualité laissant très peu apparaître des défauts de soudure.

Comment régler le poste à souder TIG DC Acier-Inox ?

Avant de prendre en main votre poste inox ou acier, il est important d’avoir les différentes protections au point (gants, lunettes, casque…). Pour commencer, il faudra brancher la torche TIG. Cela revient à raccorder la torche à l’avant de votre poste à souder à l’aide d’un adaptateur. Pour la plupart, les torches possèdent une buse céramique afin de contrôler l’argon, une pince pour garder l’électrode et potentiellement un système de refroidissement.

Ensuite, il faudra sélectionner la polarité. Le réglage DC (courant continu) est celui recommandé pour souder l’acier ou l’inox. Si vous avez un poste à souder 2 en 1, il faudra basculer sur l’utilisation du courant continu pour souder. Par contre, le soudage exclusif de l’acier et de l’inox est simplifié lorsque vous disposez d’un poste dédié tel que le Siltig 415. La prochaine étape consiste à affûter les électrodes réfractaires tungstènes de façon à ce que les stries se dirigent vers l’axe de ladite électrode. Toutefois, ne les affûtez pas en cercles concentriques de façon perpendiculaire à l’axe de l’électrode réfractaire. Nous vous recommandons afin de réussir l’affûtage de votre électrode de vous référer à un touret à affûter ou à une machine conçue pour les électrodes tungstènes.

Après l’affûtage survient la phase de l’ajustement du débit de gaz. Les procédés de soudage TIG sont réputés pour n’utiliser que des gaz inertes. Le plus répandu est l’argon et il s’utilise tel quel ou si vous le souhaitez, il peut être associé avec de l’hélium. Certes, le débit de gaz dépend fortement du projet de soudure à réaliser, mais il peut toutefois être ajusté à l’aide d’un manomètre. Généralement, on observe un débit d’une moyenne comprise entre 4 et 12 litres par minute. Enfin, ouvrez le gaz puis réglez son intensité en fonction de l’épaisseur du métal.

Comment l’utiliser pour souder une pièce ?

De façon pratique, pour souder une pièce sur un poste inox par exemple, un certain nombre de précautions sont à prendre :

  •         Nettoyer la pièce à souder : il est essentiel avant le soudage de veiller à ce que la surface de la pièce à souder soit propre. Vous pouvez par exemple utiliser une meuleuse afin de rendre brillant de l’acier au carbone. Sur de l’acier inoxydable, un chiffon imbibé de solvant ferra l’affaire.
  •         Préparer la pièce à souder : à cette étape, il vous faut joindre, placer et retenir les pièces à souder. Pour y parvenir, servez-vous d’une équerre, d’une pince-étau et/ou de serre-joints pour garder ensemble les éléments à souder. Assurez-vous que la connexion entre la masse à la pièce à souder est active.
  •         Réaliser le pointage des pièces : il vous faut pour cela les pointer avec quelques points de soudure. Il s’agit simplement de petites marques dont l’objectif est de garder stables les pièces jusqu’au moment où la soudure finale sera effectuée. Faites en sorte qu’ils soient solides et réalisez-les à intervalle régulier.
  •         La torche TIG dans une main : pour votre torche TIG, il faudra que vous l’orientiez dans un angle d’à peu près 75 ° avec l’électrode tungstène. Veillez à ce que cette dernière n’entre pas directement en contact avec la pièce à souder au risque d’affûter à nouveau l’électrode.
  •         Le métal d’apport dans l’autre main : en ce qui concerne le métal d’apport, il faudra l’orienter à environ 15 ° par rapport à la pièce à souder.

Choisissez un métal de base puis servez-vous de l’arc électrique pour le faire fondre. La puissance de l’arc donnera un bain de métal en fusion qui servira à la fonte des deux morceaux de métaux à monter. Après le bain de fusion sur les deux pièces de métaux, rapprocher votre métal d’apport de la flaque de métal liquide en touche rapide afin qu’il n’y ait pas d’agglutination. La tige d’apport renforce les pièces soudées en leur apportant de l’épaisseur.

Servez-vous ensuite de votre arc afin de faire évoluer le bain de fusion dans le sens désiré. À l’inverse du soudage MIG où il faut pousser la torche, au niveau du soudage TIG il faut la tirer. Enfin, nous vous recommandons d’être attentif à la main qui tient la tige d’apport.

Il y a 11 produits dans la catégorie Poste à souder TIG DC - Acier - Inox.
-20%

sur les consommables de soudure en cas de commande simultanée avec un poste à souder. La remise se calcule automatiquement lorsque vous ajoutez le ou les consommables dans votre panier. L'offre est également valable lors de l'achat de cartouche de Gaz en même temps qu'un Chalumeau et lors de l'achat de disque abrasif en même temps qu'une meuleuse.

En choisissant un poste à souder sur le site Soudure.pro vous avez la garantie que celui-ci est conçu par un industriel Français ou Européen respectant la norme de fabrication EN 60974-1.
Le respect de cet norme EN 60974-1 par le fabriquant vous garantit que le matériel fabriqué est destiné à un usage industriel et professionnel, et que concernant les règles relatives à la compatibilité électromagnétique, ce matériel est indiqué de classe A.
Il vous appartient par contre de vérifier notamment avant toute utilisation les points suivants
Lire la suite

garanti poste à souder


Vous trouverez également sur Soudure.pro

logo logo logo logo logo logo logo Empire logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier question soudure.pro