Accessoires pour torche TIG

Accessoires pour torche TIG

Il y a 10 produits dans la catégorie Accessoires pour torche TIG.
❰❰ Retour à la catégorie parente

Accessoires pour torche TIG

Le soudage TIG peut être utilisé pour produire des soudures de haute qualité, des soudures propres, sur la plupart des matériaux, comme l’acier, l’acier inoxydable, l’aluminium, les alliages de nickel, le magnésium, le cuivre, le laiton, le bronze et l’or. La torche TIG y est pour beaucoup, car il détient plusieurs rôles clés dans le procédé TIG. Dans le procédé, une électrode en tungstène est utilisée pour fondre le métal, tandis que le gaz à base d’argon protège le bain de fusion de l’air ambiant. La torche TIG sert à la fois de porte-électrode et alimente électriquement l’arc de soudage tout en convoyant le gaz de protection. Pour qu’une torche soit performante, il faut essentiellement que les pièces et les accessoires qui la composent soient également de qualité et bien adapté à l’usage voulu.

Dans notre sélection, vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour faire fonctionner correctement votre torche de soudage TIG, qu’elle soit refroidie par air ou refroidie par eau. Buses, pinces porte-électrode, diffuseurs, capuchons, joints divers… vous trouverez ici des pièces et accessoires pour torche TIG tous de qualité irréprochable. Bien que vous puissiez acheter une torche TIG et ses accessoires uniquement pour les besoins d'une application, vos préférences personnelles doivent également être prises en considération. C’est pour cette raison que nous vous proposons les meilleurs produits qui soient, et nous restons toujours entièrement à votre disposition pour tout éventuelle question et besoin d’informations supplémentaires.

 

La torche TIG et ses composants

La torche de soudage est l'outil indispensable pour assurer le bon fonctionnement de tout le circuit de soudage TIG. Les modèles de torches TIG sont disponibles refroidies par air ou refroidies par eau, selon les besoins de soudage. En règle générale, la torche TIG se décompose en deux parties distinctes : le faisceau et la poignée.

Le faisceau de la torche TIG

Le faisceau est une gaine de protection néoprène pour un confort d'usage englobant :

  • le câble électrique
  • le tuyau d'amenée de gaz de protection
  • le câble de commande marche / arrêt du circuit électrique
  • les deux tuyaux de circulation du liquide de refroidissement pour les torches refroidies.

Sur l’autre bout du faisceau se trouvent les connecteurs, raccords et broche pour les raccordements sur le poste à souder. Pour les postes au standard UE et la broche de raccordement du passage du courant de soudage, il y a deux types : le 10/25 mm2 et le 30/50 mm2. Il existe des postes qui ont des connecteurs complexes qui permettent d'autres fonctions que le marche/arrêt, par exemple pour permettre le branchement de torche à double-commande pour gérer deux intensités différentes, de torche à mollette pour régler la variation d’intensité en cours de soudage, de pédale de commande…

La poignée de la torche TIG

La poignée est souvent de la forme ressemblant à un pistolet. Les modèles universels ont des poignées conçues pour convenir au plus grand nombre d'utilisateurs. Le bouton de commande manuel marche/arrêt à lamelle métallique ou à contacteur est installé sur la poignée, il déclenche l'amorçage haute-fréquence et la commande de l'électrovanne d'arrivée de gaz. La poignée de torche, actrice majeure du soudage, est très sollicitée, c'est pourquoi ses organes interchangeables feront l'objet d'un approvisionnement raisonné.

À l’avant de la poignée, on peut distinguer :

  • la buse
  • le diffuseur de gaz à trou ou à grille
  • la pince porte-électrode
  • la bague d'étanchéité en téflon.

La tête de protection également appelée bouchon, capuchon, chapeau ou encore coiffe de serrage se trouve à l’arrière de la poignée, vissée sur le haut.

La torche TIG reçoit le tungstène, son diamètre dépend de l'épaisseur à souder, sa composition correspond au type de métal à souder. Les différents organes de la torche sont donc calibrés en fonction du diamètre de l'électrode en tungstène d’où la nécessité d'avoir à portée de main les pièces d'usure adaptées.

Pour les soudeurs exigeants, il existe des torches sophistiquées pourvues de poignées à rotule, de poignées coudées, de poignées orientables… il existe également la commande à pédale dans le cas de soudures réalisées en position assise. De plus en plus utilisées, les pédales permettent de gérer son intensité directement avec le pied et libèrent la dextérité du poignet.

Les accessoires les plus couramment interchangeables

La buse de torche pour le soudage TIG

Les buses utilisées en soudage TIG sont le plus souvent en céramique (rose foncé) pour assurer une grande performance, mais elles peuvent également être en aluminium (rose clair) ou en corindon (blanc). Leur diamètre qui pourra varier de 6 mm à 20 mm suivant l’intensité de soudage.

Les buses utilisées en TIG sont réfractaires, elles peuvent être opaques ou transparentes. Le dessin intérieur de la buse et les positions respectives de l’électrode et de la buse doivent permettre un écoulement de gaz non turbulent. Certaines buses sont équipées d’un diffuseur interne.

La buse est interchangeable, elle est également choisie en fonction de l'épaisseur des pièces à souder ainsi que de la méthode d'exécution. Selon la manière dont on fait le soudage, la taille et la capacité de la buse sont différentes. Pour un soudage à plat, on considère généralement 100 l/h par mm d'épaisseur des pièces à souder, tandis que pour un soudage à la verticale on considère 50 à 80 l/h par mm d'épaisseur.

Le choix de la buse est tout sauf accessoire, et peut dans certaines applications avoir un effet déterminant sur l’aspect et la qualité de la soudure. Pour autant, tous les systèmes (postes, faisceaux, torches) sont systématiquement livrés équipés de diffuseur et de buse standard. Ces éléments ont pour fonction de former autour du bain de fusion, ainsi qu’à l’arrière de la zone de resolidification du métal, un volume dépourvu d’oxygène afin d’éviter la formation d’oxyde sous l’effet d’une température élevée. Un phénomène qui a plus ou moins d’importance selon les applications de l’assemblage, les matériaux à assembler et les contraintes en termes d’aspect. Ainsi, les buses de type standard représentent donc le compromis idéal pour les utilisations courantes et sur les alliages d’aluminium.

La pince-étau porte-électrode

La pince-étau porte-électrode est disponible selon la torche de soudage et proposée dans des longueurs et diamètres différents, variant de 1 mm à 3,2 mm.

Le capuchon de torche TIG

Le capuchon de torche ou tête de protection se décline en trois modèles : courte, particulièrement utile pour des soudures à réaliser dans des espaces restreints, moyen et longue, pour un usage normal, elle peut ainsi contenir un tungstène entier.

Diffuseur de gaz à trous et diffuseur à grilles

La diffusion du gaz de protection avec un diffuseur à grilles est bien meilleure qu'avec un diffuseur à trous. Il n'y a aucune turbulence ni perturbation du flux de gaz dans le cône d'inertage avec un diffuseur à grille. L'électrode de tungstène peut être sortie de plus de 10 mm de la buse sans problème de contamination par l'air ambiant.

Cependant, l'utilisation du diffuseur à grilles permet de réduire le débit de gaz d'un bon tiers sans problème, ceci permettant une économie non négligeable ; le surcoût du diffuseur à grille est largement compensé par l'économie de gaz.

 

Le conseil de nos experts pour le montage d’une torche TIG

Assembler les éléments d’une torche TIG doit se faire étape par étape au risque que la torche ne fonctionne pas correctement, ou pire qu’un mauvais montage peut causer des dommages irréversibles.

Généralement, on commence par assembler d’un côté le diffuseur de gaz (à trou ou à grille) et la buse en matériau réfractaire (alumine ou autre), et d’un autre le joint (téflon) sur la poignée de la torche. Le diffuseur est vissé sur la buse, puis l’autre bout du diffuseur est vissé sur le corps de la poignée.

L’électrode est enfilée dans la pince-étau, et l'ensemble est introduit par l'arrière de la torche. Assurez-vous que la pince porte-électrode soit dans le bon sens, l’épaulement doit se retrouver en arrière sinon ce dernier viendra partiellement obturer le diffuseur empêchant le gaz de sortir à un débit correct, de plus l'électrode sera mal centrée.

Il ne vous reste plus qu'à visser le bouchon de serrage de manière à appliquer une pression raisonnable sur la pince et ainsi immobiliser l'électrode. La force de serrage n'influe pas sur l'étanchéité grâce à la présence d’un joint.

Il faut noter que la pince-étau porte-électrode ne correspond qu’à un diamètre unique d'électrode. Si vous utilisez plusieurs diamètres d'électrode, il vous faudra plusieurs pinces correspondantes. Par ailleurs, l’électrode peut aussi être enfilée par l’avant une fois que le capuchon a été desserré.

 

Le schéma suivant récapitule ces étapes.

 

1 – diffuseur

2 – buse

3 – pince-étau porte-électrode

4 – électrode

5 – capuchon (ici : court et long)

 

garanti poste à souder
Fermer

Une question avant de commander ou concernant votre commande ?
Nous répondons 7jours/7 !
Vous pouvez également nous joindre par téléphone au : 02 97 80 78 91 (appel non surtaxé)




comment acheter un poste à souder

Lettre d'informations

Restez informé de nos nouveautés, nos promotions..

Fermer

Vous avez ajouté ce produit dans votre panier.

Continuer ma visite Commander
Afficher mon panier